BALLADE AU CŒUR DE L’ALTAÏ RUSSE

Gorno-Altaïsk passé, Bestiole franchit le cap des 10000 km parcourus depuis Le Havre aux portes de la république de l’Altaï. L’Altaï signifiant ‘monts d’or » en russe est un massif montagneux qui se situe principalement en Sibérie mais s’étendant également jusqu’en Chine, Kazakhstan et en Mongolie. Ce territoire fut jadis turc, mongol, puis chinois pour devenir russe en 1864. Cette contrée serait habitée depuis plus de 300000 ans avant JC…Le sommet le plus élevé en altitude de l’Altai est le mont Beloukha, avec une hauteur de 4506m. (sommet le plus haut de la Siberie).

Au fur et à mesure où les km défilent, la région m’évoque un mélange de Sainte Hélène et d’Asie ; Saint Hélène pour les vallons verdoyants omniprésents  et l’Asie pour les faciès des habitants croisés en chemin.

RIMG0552

RIMG0559

RIMG0553

 

En traversant les premiers villages, les chevaux semblent être les rois ; ils sont partout, en liberté… L’activité des locaux apparaît comme étant essentiellement agricole. Suivant le conseil des mecs du Bike Bar de Barnaul,  je fonce vers le lac Teletskoye (ou Teletskoïe) ; je ne sais pas ce qui se profilera sur place, tout ce que je sais, est qu’un lac est là, aussi sublime que le Baïkal selon les dires des bikers. Ce lac, le plus grand des monts de l’Altaï mesure 78 km de long, 5 km de large et 325 mètres de profondeur et est enquillé entre les versants des massifs de  Korbou et d’Al-tyntou.

Arrivé à Artybash, le principal village bordant le lac situé au Nord de ce dernier, comme d’hab, je pars à la pêche aux infos ; je m’envoie un soda dans une espèce de paillote à proximité du plan d’eau où quelques navires sont amarrés à coté. Après m’être procurée une carte de la zone dans une des échoppes de souvenirs (le site est un peu «touristique »), je commence à tchatcher avec les tôliers de la paillotte, je leur demande s’il y a une route qui contourne le lac : « ziest daroga zdiess ? » « il y a une route ici ? » en leur montrant sur la carte. « Nyet, nyeto daroga » Ils me font comprendre que si je souhaite aller visiter le littoral lacustre, c’est en bateau ; ils insistent sur une destination particulière : la pointe Sud du Teletskoye, site naturel situé donc à 78 bornes de là. Puis un des clients, avec l’allure digne d’un membre du KGB d’un James Bond, m’interpelle en espagnol ! Un peintre russe, en vacances, vivant 6 mois de l’année en Espagne. On discute de choses et d’autres durant 10 minutes… Vu qu’on se comprend bien, je le sollicite comme interprète pour prolonger ma conversation avec les tôliers ; les interrogeant sur le sujet, ces derniers m’affirment qu’il y a une piste plus ou moins praticable sur une distance d’environ 100 km entre la pointe Sud et le village Ust Ulagan ; elle ne figure pas sur ma carte.

Lorsque une idée se mit à me germer dans le citron : charger la moto sur une embarcation, traverser les 78 km du lac, puis arrivé à sa pointe Sud, enquiller les 100 bornes d’off road jusqu’à Aktash pour récupérer l’axe routier menant en Mongolie (la M52).

RIMG0773

Itinéraire de la ballade

RIMG0775

Vue « d’ensemble »

Cette idée s’est vite enracinée comme une obsession dans mon crâne ; peu importe ce que ça pouvait impliquer, il fallait que je le fasse. Et puis je déteste faire demi-tour, si cette option ne s’avérerait pas réalisable, je serais contraint de repartir vers l’Ouest  sur plus de 200 bornes pour à nouveau récupérer la M52…

Je fais part de mon petit délire aux boss du troquet ; ils se sont regardés et sont restés perplexes ; via le peintre, je leur ai dit que c’était sérieux. Alors comme à l’accoutumée, tout le monde s’est mobilisé pour trouver une solution ; vu leur attitude, je me suis dit que la demande ne devait pas être courante. Ils ont passés des coups tels, appeler des mecs qui squattaient sur les bateaux d’en face… Quelques minutes plus tard un capitaine s’est pointé, il réclame une fortune pour la traversée, je refuse, en lui signalant que son bateau est 10 fois trop gros de ce qu’il ne faut (au moins 3 Tonnes, muni d’un 300 chevaux). Puis un second type propose ses services, beaucoup plus raisonnable, après 1 heure de négo et une poignée de main, on s’est accordé sur le taro. Une fois l’affaire conclue, il y avait pas de temps à perdre, la nuit sera là dans 1 heure et il ne voulait pas que son rafiot navigue de nuit. Alors après être monté sur le cigare au moteur, on s’est mis à 4 pour positionner les 230 kilos de l’Africa Twin sur l’étrave ; j’ai sorti une sangle à cliquet, ils ont amarrés quelques bouts et on décollait.

 

RIMG0588

Chargement du matos

 

RIMG0589

 

Nous voilà, avec Bestiole, partis  en croisière naviguant à une vitesse proche de 60 km/h. A l’intérieur de la barcasse, l’ambiance était festive : musique, bière et calamar séché…

 

RIMG0602

Les passagers, Yenda et Slava, me décrivaient le site (allusion au climat et à la faune présente comme l’ours brun et beaucoup d’autres mammifères…) et me contaient quelques légendes à propos du lac.

RIMG0618

RIMG0595

 

1h30 après le départ, nous atterrissons sur une plage ; un genre de repère de chasse s’y trouve où des zicos jouent un rock des 70’s. L’un d’eux, me convie à leur sauterie… Dans la nuit, un vent à décorner les bœufs s’est levé me contraignant à tisser une toile d’araignée autour de la tente.

RIMG0649

Lorsque le jour s’est levé, j’ai découvert le splendide panorama  du lieu ; le site me paraît être un des rares lieux dans le monde, où la nature vierge garde sa richesse originelle. Alors je suis resté là 1 heure ou 2 à contempler, me balançant des watts dans les oreilles, je trouvais que ça avait vraiment de la gueule.

RIMG0652

Et puis il fallu revenir à la réalité, un groupe de vététistes passant par là m’ont aidé à dés enliser Bestiole, je n’avais pas voulu flinguer l’embrayage la veille…

RIMG0651 RIMG0666

Après qu’une dame m’est offert un repas, j’ai attaqué la piste ; c’est ma première vraie session d’off road depuis le début du trip. La moto est trop lourde pour bouriner. Le chemin est très hétérogène : tronçons de boues, segments couverts de graviers, parties très bosselées avec des creux de plus 40cm par endroits, quelques petits ruisseaux cheminent en travers… La distance est de 118 km exactement jusqu’à Ust Ulagan ; tu longes la rivière entre 2 versants de montagne sur une distance d’environ 80 bornes où les différents décors s’enchaînent. Cette vallée est parfois très étendue, puis se rétrécie jusqu’à prendre l’aspect d’un canyon par endroits avec toujours des monts de l’Altaï en image de fond… Les cascades, sources, ruisseaux sont nombreux le long de la piste, le site est sublime. Je traverse quelques petits villages où par moments, il faut slalomer entre bœufs, chevaux et chiens. Le parcours se termine par l’ascension  d’un col pour passer de l’autre coté d’un massif, cette section est particulièrement en mauvais état, la bécane déguste sévèrement…

 

RIMG0671

RIMG0680

RIMG0681

Un des troupeaux rencontrés en chemin

RIMG0689

RIMG0694

RIMG0695

Dernière partie : le col

RIMG0701

Puis lors d’une pause photo, Bestiole se couche, à l’arrêt. Impossible de la relever seul, j’y arrive sur terrain plat, mais là le dévers baissait trop le centre de gravité de la charge. Les passagers d’un 4X4 m’aideront plus tard à la remettre sur ses 2 roues…

RIMG0698

A 14km de Ust Ulagan, j’entre dans un pueblo, un type me fait signe, pensant qu’il a besoin d’aide ou autre, je m’arrête ; le mec est complètement déglingué, il a du trop tirer sur le goulot, il s’appuie sur moi, me fait perdre l’équilibre. Bestiole se couche une seconde fois ; alors je reste calme, je redresse la machine, enclenche la première et embraye vers la M52, la frontière mongole n’est plus qu’à environ 200km.

RIMG0584

Quoi qu’il arrive, n’oublie pas : garde la flamme

 

 

Publicités

Une réflexion sur “BALLADE AU CŒUR DE L’ALTAÏ RUSSE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s